Logo Université Laval Logo Université Laval

Faculté d'aménagement,
d'architecture,
d'art et de design

École d'art

Le Fil | L’art au service des étudiants

 

Article paru dans le le Fil le 8 février 2018 par Pascale Guéricolas


Les donateurs Edwin Bourget et Éric Dupont ont déjà vendu plusieurs de leurs toiles faisant partie de l’exposition Rouge & Art, qui vise à bonifier des projets parascolaires ou des bourses étudiantes

Une cellule sanguine se pare de couleurs éclatantes sur une grande toile, comme si le peintre l’étudiait au moyen d’un très puissant microscope muni de filtres de lumière différents. Non loin de là, les points rapprochés d’un autre tableau dessinent un drapeau de couleur fauve dans une forêt automnale. Il s’agit de deux visions d’un même monde, celui du vivant, qu’Éric Dupont et Edwin Bourget observent avec leur sensibilité d’artiste. D’autres toiles, celles d’Iris Lindsay, étudiante à la maîtrise en arts visuels, témoignent, pour leur part, d’une interprétation personnelle de la lumière et de la transparence.

Une trentaine d’œuvres des trois artistes composent cette exposition, destinée en grande partie à financer le Fonds de soutien à la vie étudiante. Cette exposition a été initiée par Edwin Bourget, professeur retraité du Département de biologie. «Contrairement aux étudiants en médecine ou en génie, les étudiants en art ne disposent pas de beaucoup de revenus durant leurs études, constate l’ancien vice-recteur à la recherche et à la création. Pourtant, les expériences artistiques vécues à l’université constituent des moments précieux dont on garde le souvenir tout au long de sa vie.»

Voilà pourquoi ce peintre passionné a sollicité l’homme d’affaires Éric Dupont pour offrir plusieurs de ses toiles. Les revenus tirés de la vente des tableaux vont contribuer à bonifier des projets parascolaires, présentés lors du Gala de la vie étudiante, ou des bourses étudiantes. Même s’ils utilisent deux styles artistiques distincts – l’un davantage figuratif, l’autre volontiers plus abstrait –, les deux hommes partagent un intérêt commun pour la nature, une nature qu’ils ont d’abord observée de façon pragmatique et rigoureuse à travers la lentille d’un microscope, avant de tout simplement s’abandonner à leur inspiration artistique.

«Je m’intéresse à la fois à l’infiniment petit et à l’infiniment grand, explique Éric Dupont. Selon moi, les images de la naissance des étoiles que nous transmet le télescope Hubble ou celles d’une cellule quand on regarde dans un microscope nous donnent accès à un monde incroyable. Elles m’inspirent beaucoup.» Ses toiles vives, où les couleurs primaires se mélangent au gré de la spatule, traduisent son émotion face aux multiples manifestations de phénomènes qui se déroulent à une échelle infiniment petite ou infiniment grande dans l’univers. Pas question, en effet, pour ce docteur en physiologie-endocrinologie de reproduire la réalité comme le ferait un simple cliché. Ses toiles témoignent davantage de ses sentiments face à cette réalité mouvante.

C’est une démarche artistique à laquelle adhère Edwin Bourget, lui qui s’est familiarisé avec l’utilisation de l’huile, de l’acrylique et des pastels pour faire jaillir l’été indien ou les premières taches du printemps sur ses toiles. «Comme chercheur, j’ai longtemps documenté la réalité telle qu’elle est, témoigne l’écologiste. Désormais, j’ai l’impression de me libérer de cette contrainte, de me donner la liberté de m’éclater en peignant.»

{…}

Lire l’article complet : L’art au service des étudiants