Olivier Hébert

Ghost

Vernissage: jeudi 21 avril à 17h, précédé d'une rencontre avec l'artiste dès 16h30

La Galerie des arts visuels présente Ghost de l’artiste Olivier Hébert. Avec une volonté insatiable de recherche et d’exploration des possibilités picturales, Olivier Hébert déploie dans l’espace un corpus d’œuvres aux surfaces denses et immersives, le plus souvent noires, parfois argentées. Dans la répétition du même, dans les écarts ténus, les œuvres se font mutuellement écho et ne cessent de dialoguer pour rendre opérante leur rencontre avec l’espace de la galerie.

« Il n’y a que la simplicité des moyens, cette insistance sur les matériaux et un geste à explorer. Sans révérences, la peinture est essuyée sur la toile, l’encre sur le papier, une partie du cadre est peinte, des mots sont écrits puis, souvent, effacés. Peinture à l’huile, encre, toiles, bois, papiers, … les matériaux sont presque banals, la couleur s’absente et la représentation se refuse. De ces recherches, ne subsistent que des propositions formelles dont le sujet n’est autre que l’existence matérielle d’une suite d’apparitions et de disparitions.

Je perçois mon travail comme un enchainement d’hésitations fructueuses où je dois constamment évaluer la limite à respecter ou à franchir. Je cherche des accidents volontaires: un second geste en réaction au premier pour rechercher ce qui, intuitivement, m’apparaît pertinent. Que ce soit le titre d’un film dont je partage l’espoir des personnages, ou une série de mots, maladroitement écrits, je me nourris de cette tension entre l’improvisation et la composition, entre les références explicites et abstraites. »  (Olivier Hébert)

Olivier Hébert vit et travaille à Québec. Il complète en 2012 un Baccalauréat en arts visuels à l’École d’art de l’Université Laval. Dès 2011, il s’affirme comme un représentant important de la relève picturale à Québec, notamment lors de l’exposition annuelle Banc d’essai à la Galerie des arts visuels. En 2012, il est récipiendaire de la Bourse René-Richard. La même année, il participe à l’exposition collective Never look back à la Galerie Laroche Joncas et à Peinture fraîche et nouvelle construction, chez Art mûr, à Montréal. En 2014, il obtenait une bourse de recherche et de production de Première Ovation.

Première Ovation