Serge Murphy

Devant soi

inauguration en présence de l’artiste
jeudi 17 septembre de 15h à 17h
vendredi 18 septembre de 13h à 15h30
samedi 17 septembre de 13h à 15h30

Mot d’inauguration, jeudi 17 septembre.

L’École d’art de l’Université Laval célèbre ses 50 ans! Plusieurs événements vont venir ponctuer ces célébrations au fil des deux années à venir. Dans ce contexte, la Galerie des arts visuels est heureuse de présenter, pour sa programmation 2020-2021, la recherche de cinq artistes ayant fait leurs études à l’École au fil de son histoire. Cinq artistes, cinq décennies.

Nous avons invité Serge Murphy, finissant de l’année 1975, à lancer cette suite d’événements. Ce choix allait pour nous de soi. Serge Murphy a contribué à redéfinir l’approche sculpturale au cours des années ’70 par sa valorisation de l’éphémère et de pratiques liées au concept de bricolage. Son parcours demeure extrêmement cohérent et pertinent au fil des 50 ans de sa carrière. Il a de surcroit largement contribué aux développements de l’art actuel au Québec et plus spécifiquement à Québec. Il fut l’un des membres fondateurs de la Comme Galerie et, subséquemment, de La Chambre blanche, contribuant activement aux actions d’un collectif qui s’est engagé à défendre la place de la recherche et de l’expérimentation. Il nous présente ici un éventail des pratiques qu’il a empruntées tout au long de son parcours, de 1974 à aujourd’hui. Nous tenons à le remercier d’avoir accepté cette invitation à célébrer et, surtout, de partager avec nous ces œuvres récentes, à la fois ludiques, fragiles et bouleversantes.

« J’ai toujours aimé les associations de formes, de matériaux et de couleurs qui provoquent à la fois un effet de familiarité et d’étonnement. Avec des matériaux banals, pauvres même, je crée un monde qui renvoie à des manières, des processus et des modes qui sont les miens. […] Depuis plusieurs années je crée des installations qui mettent en scène des signes et des marques issus de la modernité proposant des paysages mentaux à la fois évanescents et très prégnants. Pour moi, l’espace est un lieu où je peux jouer. J’aime proposer des installations qui renvoient à un univers familier, mais subversif. Et mon quotidien peut accueillir des éléments surprenants, même à mes propres yeux. » (Serge Murphy)

Serge Murphy vit et travaille à Montréal. Il est surtout connu pour ses installations sculpturales réalisées à partir d’objets fabriqués, modifiés, ainsi que pour ses dessins à l’encre. L’artiste a également eu une pratique importante en vidéo en collaboration avec Charles Guilbert. Il a publié quelques ouvrages dont La vie quotidienne est éternelle (L’Hexagone, 2010). Serge Murphy s’est engagé activement dans le milieu des arts visuels en participant entre autres à la fondation de La chambre blanche, à Québec. De même, il s’est impliqué dans plusieurs conseils d’administration de centres d’artistes dont Vidéographe et Optica. Depuis les dernières années, on retient entre autres l’exposition solo La forme des jours (2011), au Musée des beaux-arts de Montréal, et Joueurs, à la Fondation Molinari (2018). Il participait, en 2017, à l’exposition inaugurale du Pavillon Pierre Lassonde du Musée national des beaux-arts de Québec (MNBAQ). En 2007, Serge Murphy recevait le Prix Ozias-Leduc de la Fondation Émile-Nelligan. Ses œuvres font partie des principales collections publiques et privées du Québec. Il est représenté par la Galerie Blouin Division, à Montréal.

Crédit photo: Guy L’Heureux

 


Entrevue radiophonique

Entrevue de Serge Murphy et Lisanne Nadeau par Michelle Drapeau du balado À l’est de vos empires