Ces chiens de faïence : images et mots dans leur étrange fascination

Une conférence de

Richard Baillargeon


 

Édifice de la Fabrique, local 3153 (salle de critique) à 16h30

Conférence de Richard Baillargeon, dans le cadre d’une suite d’activités portant sur l’art et l’écrit.

Dans le cadre du programme de conférences L’art et l’écrit, la Galerie des arts visuels présente une conférence de l’artiste Richard Baillargeon. Il nous propose une réflexion sur cette rencontre des mots et des images qui marque l’ensemble de sa production.

« Ma pratique de l’image s’accompagne depuis fort longtemps d’une pratique des mots, du texte. Or, images et mots constituent, pour de nombreux commentateurs, de deux systèmes d’encodage souscrivant à des règles et des modes de fonctionnement radicalement différents. Images et mots se donneraient à percevoir en deux temps distincts, chacun faisant appel à des mécanismes de perception différents qui, au bout du compte, entreraient dans un interminable conflit.

En arts visuels, il n’existe pas de stratégies pour venir limiter ou plus généralement assigner aux mots et aux images des espaces distincts. Bien au contraire, les artistes semblent s’être ingéniés à rendre trouble le rapport entre les images et les mots. À partir de références à mon propre travail, mais aussi à celui d’autres artistes, j’aimerais faire état de cette rencontre improbable mais comment étonnante et intrigante des images et des mots. » (Richard Baillargeon)

Richard Baillargeon est anthropologue de formation et professeur à l’École d’art de l’Université Laval. Sa pratique professionnelle s’est étendue également à la gestion culturelle, au commissariat d’expositions, à l’organisation d’événements et à l’écriture. Son travail a fait l’objet de plusieurs publications dont Comme des îles (1991), Carnets de voyage (1994), Le paysage et les choses (1997) et Marges et chansons (2008). Ses oeuvres ont fait l’objet de nombreuses expositions tant au Québec, au Canada qu’à l’étranger et se retrouvent dans les collections de plusieurs institutions publiques. Parmi ses dernières expositions, mentionnons Marques de l’exsangue, présentée au Centre Expression de Saint-Hyacinthe (2008), et Anticoste, présentée à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval (2012) et au Musée régional de la Côte-Nord à Sept-Îles (2016). Richard Baillargeon a participé activement à la fondation de VU, centre de diffusion et de production de la photographie (Québec). Il fut directeur du programme de photographie du Banff Centre for the Arts (Alberta), de 1989 à 1994, et directeur artistique du Centre de sculpture Est-Nord-Est, à St-Jean-Port-Joli (Québec), de 1995 à 1997.

Il recevait en 1987 le Prix du duc et de la duchesse de York en photographie du Conseil des arts du Canada. Ses travaux de recherche-création, subventionnés par le Fonds de Recherche du Québec en Sciences sociales et culture (FRQSC), portent sur les questions du regard et du territoire en s’intéressant en particulier à la représentation photographique du paysage en arts visuels actuels.