Maîtrise en arts visuels

À propos du programme

Le programme de maîtrise en arts visuels offre aux étudiants l’occasion d’entamer une réflexion critique et un approfondissement de leur pratique sur une période de deux ans. Le programme repose sur la qualité et la diversité des séminaires offerts ainsi que sur le dynamisme des enseignants, tous artistes et théoriciens actifs dans le milieu des arts au Québec.

L’acquisition de solides connaissances théoriques et méthodologiques les habilite à initier des projets novateurs dans les domaines de la création et de la diffusion artistiques.

Ouverts à toutes les disciplines en arts visuels et en arts médiatiques, qu’elles soient émergentes ou pas, nous valorisons l’hybridité des démarches avec la vive intention qu’y soit développée l’autonomie créatrice nécessaire pour inscrire les réalisations de nos étudiants dans le milieu artistique et culturel.

La maîtrise en arts visuels se conclut par un mémoire qui inclut une présentation publique du travail de l’étudiant et un texte qui fait état des différents processus et articulations conceptuels menant à sa production artistique. Les étudiants inscrits au programme disposent d’un lieu unique de travail, le Roulement à Billes, situé à quelques pas de l’École d’art.

Implanté dans le quartier Saint-Roch, le programme est entouré des centres d’artistes les plus reconnus au Québec et au Canada. Ces centres forment un écosystème dynamique qui offre aux étudiants des possibilités de diffusion, des stages, des prix et des bourses. Sans oublier des partenariats et des Fondations qui peuvent également apporter un soutien financier et une reconnaissance aux étudiants.

Projets étudiants

Fanny H-Levy

Ces lignes qui t’ont fait, 2019
Impression, encre et grattage sur papier
Photo : Débora Flor

«Ma recherche est habitée par la tension qui s’exerce entre la présence et l’absence, l’apparition et la disparition, le dedans et le dehors des figures. Ma pratique du dessin, volontairement rudimentaire et austère, sonde ces phénomènes sous différentes formes d’actions performatives. Elles ont lieu à l’atelier ou in situ dans différents lieux. La pratique se déploie par des actions de dessins, d’installations, de cocréations dans la communauté, et dans l’espace public par des dispositifs de dessin participatif. Dessiner est dans ma pratique une action non seulement artistique, mais aussi politique et sociale de résistance à l’effacement et à la disparition.

C’est par ces actions que je m’intéresse à la figure comme espace en friche à parcourir. La figure devient un territoire qui se re-trace, tentant de faire émerger les parcours fantomatiques du passé et les lignes d’un présent en devenir.» – Fanny H-Levy

Voir la galerie des projets étudiants