Du 4 novembre au 12 décembre 2021
Caroline Gagné
Autofading_Se disparaitre

présence de l’artiste les jeudis 4, 11, 18 novembre de 14h à 16h

Dans le cadre du 50e de l’École d’art, la Galerie des arts visuels accueille Caroline Gagné, finissante au baccalauréat de la décennie ‘90. Art web, installations interactives, art sonore et essais vidéographiques sont autant d’avenues explorées par l’artiste afin de créer des situations évolutives, des interfaces sensibles, des environnements qu’elle nous invite, de manière poétique, à découvrir, à habiter.

L’exposition regroupe deux projets récents. Autofading_Se disparaître questionne la place du corps dans l’expérience de réalité virtuelle. Nous voilà plongés au cœur d’une forêt générée en nuées de points. L’environnement virtuel balayé par le vent, la neige et le brouillard devient plus calme lorsque le spectateur adopte des mouvements lents. Cette quiétude disparait dès que l’observateur fait un geste soudain. La tempête se lève alors, ne laissant perceptibles que des ombres de particules volatiles. L’œuvre intitulée Bruire, procède quant à elle d’une application de synchronisation sonore et vidéographique où un vieil iPhone joue une composition sonore multipiste tout en recevant les données d’un capteur de vibrations. Les microtremblements qui en résultent sont visibles à travers de courtes boucles vidéographiques montrées à l’écran. Récepteur et émetteur de données invisibles, l’iPhone déconnecte paradoxalement l’utilisateur d’une certaine corporéité que le son et la vibration ont le potentiel de réactiver.

Caroline Gagné vit et travaille à Québec et Saint-Jean-Port-Joli. Elle détient un baccalauréat en arts visuels (1998) et une maîtrise interdisciplinaire en art (2012) de l’Université Laval. Signalons sa participation à: Biennale nationale de sculpture contemporaine (Trois-Rivières), Manif d’art – biennale de Québec, Mois Multi (Québec), festival Temps d’images (Montréal), Instants fertiles (Saint-Nazaire, France). Ses œuvres ont été exposées à:  Occurrence (Montréal), Galerie d’art Stewart Hall (Montréal), Sporobole (Sherbrooke), Stryx Gallery (Birmingham, Angleterre), VU (Québec) et Daïmon (Gatineau). En 2011, elle recevait un prix d’excellence des arts et de la culture de la Ville de Québec. Elle fait partie de la collection nationale du Musée d’art contemporain de Montréal. Caroline Gagné a assuré la direction artistique d’Avatar de 2013 à 2019.

Autofading_Se disparaître: participation de Renaud Gervais, Christophe Havard et Carl-Dave Lagotte, fabrication de l’écran par Jean-Michel René, co-production de Sporobole centre en art actuel, 0/1-Hub numérique Estrie et La Chambre Blanche.

Bruire: programmation et intégration technologique de Artificiel (Alexandre Burton), fabrication de la structure de métal par l’Œil de Poisson, co-production de Éric Mattson. L’artiste remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec et Avatar.

La galerie suit son horaire habituel les mercredis, jeudis et vendredis, 12h – 17h, mais en ce temps de pandémie l’horaire du samedi et du dimanche est modifié comme suit: 11h – 16h. Des règles strictes sont mises en place pour vous assurer une visite en toute sécurité. Le port du masque est obligatoire.

Opuscule

Dossier de presse

Entrevue radiophonique

Chronique sur les ondes de l’Aérospatial du 9 novembre 2021