Exposition solo, finissante à la Maîtrise en arts visuels, École d'art

Adeline Lamarre

Vyes : Le corps comme langage et élément de lecture

Vivre, c’est aussi raconter sa vie.
Le langage devient une trace de l’évolution qu’il nomme et transforme.

Le corps humain, prisonnier d’une apparence qui en établit les frontières physiques, est le lieu de passage d’une multitude d’impulsions qui le modifient. La volonté y répond en découvrant le rôle qui lui convient. La mascarade qui se déploie est un défilé de prêtresses intimes. Ces dames sont la vie, les vies qui m’habitent. Elles se nomment Vyes.

Déesses troublantes d’une mythologie individuelle qui s’incarne dans les fantasmes et les inquiétudes. Elles sont légion et uniques à la fois car elles deviennent autres quand leur chair se moule à l’empreinte de ce qui me tourmente. Une étrange beauté émane de leur disgrâce parfois presque obscène et qui pourtant me rassure. Car ma stratégie pour dompter l’angoisse est de l’apprivoiser et de me muer en elle pour la pousser jusqu’à ses ultimes retranchements.

Je poursuis mes études comme une quête initiatique ayant comme ultime but de me dévoiler qui je suis, afin de mieux comprendre ce qui m’entoure.

Adeline Lamarre
www.vaar.ca
adeline@vaar.ca

 

Adeline Lamarre

Nô 2

Adeline Lamarre

Ch’veux pas