Pastille Cahier #2

Superflex (Danemark)

Lost Money et The Financial Crisis

Vernissage: vernissage le samedi 1er mai à 19h (journée de tous les vernissages de la Manif d’art)

Pour cette 5e édition de la Manif d’art 5, la Galerie des arts visuels est heureuse de présenter deux projets récents du collectif danois SUPERFLEX.

Alors que la Manif d’art nous propose le thème de la catastrophe, SUPERFLEX l’aborde sous l’éclairage de la crise économique. Dans The Financial Crisis (2009) et Lost Money (2009), la crise est présentée comme une psychose collective que l’on tente de traiter sous hypnose. Spéculations, autosuggestion, constat irrémédiable de la perte… autant de récits du thérapeute qui prend le regardeur à partie. Au sol, de multiples pièces de monnaie, éparpillées avec négligence et apparemment disponibles, créent un ensemble contrastant avec le sentiment d’urgence et de perte suscité par l’œuvre vidéographique.

Depuis 1993, SUPERFLEX se décline selon divers projets conçus comme des outils de conscientisation et de changement social et politique. Ces « tools » se présentent tels des labels de marque : Supercopy, Supercity, Supergas, Supermusic, Superchannel… Autant d’occasions de collaborations multidisciplinaires et d’interventions relationnelles. Comme l’affirme le critique et commissaire danois Lars Bang Larsen, les projets de SUPERFLEX « possèdent […] une ironie dynamique conséquence de leur esthétique entrepreneuriale militante ».

Basé à Copenhagen, le collectif SUPERFLEX fut fondé en 1993 par Bjørnstjerne Reuter Christiansen, Jakob Fenger et Rasmus Nielsen alors étudiants au Royal Academy of Fine Arts. Outre de nombreuses expositions sur la scène internationale, SUPERFLEX cumule des projets d’intervention contextuelle tels : Biogas (1996-2007), un système d’énergie transportable visant l’autosuffisance de populations d’Afrique centrale; le Ecological Burial Contract, à la signature duquel on s’engage à un enterrement écologique en cas de décès pendant la conférence sur les changements climatiques de l’ONU en 2009; le Free Shop (2004) où des acheteurs sont confrontés à la gratuité de leurs achats; la production collective du Social Pudding (2003), une métaphore de l’amalgame social, conçu avec Rirkrit Tiravanija; la production du Guaraná Power (2002), un soda visant un marché alternatif pour des fermiers de la région amazonienne…

The Financial Crisis (session I-IV), 2009

Projection filmique mono-bande, 12 minutes, version originale anglaise, couleur

Single-channel film projection, 12 minutes, english, color

Avec l’aimable autorisation de Superflex et de la galerie Nils Staerk Copenhague, Danemark

Courtesy of Superflex and Nils Staerk Gallery, Copenhagen, Danemark

Présenté par/presented by Frieze Film and Channel 4, Londres/London

Produit par/produced by Propeller Group (Ho Chi Minh City)

Production:

Hypnotiseur/Hypnotist: Bo Groth Christensen

Producteur, directeur/Producer, director: Tuan Andrew Nguyen

Assistant à la production/Assistant Producer: Matt Lucero

Cinématographie/Cinematography: Ha Thuc Phu Nam

Son/Sound Design: Alan Hayslip

Montage/Editor: Nick Fernandez

Lost Money, 2009

Installation. Pièces de monnaies.

Installation. Glued coins.

Avec l’aimable autorisation de Superflex et de la galerie Nils Staerk, Copenhague, Danemark

Courtesy of Superflex and Nils Staerk Gallery, Copenhagen, Danemark

Nous remercions Nicolas Désy, technicien à l’École des arts visuels, pour la programmation de la synchronisation son et image.

Our thanks to Nicolas Désy, technician at École des arts visuels, for the programming of the sound and image synchro.

Manif d'art 5