L’espace public comme constellation

Une conférence de

Luc Lévesque


 

L’espace public peut difficilement être contraint à une typologie définie et inaltérable. Entre l’évanescence des nouvelles agoras électroniques et le décor pérenne des places publiques traditionnelles, une modalité nomade, dynamique et circonstancielle de l’espace public peut virtuellement s’infiltrer en tous lieux. Cet espace public en devenir forme une constellation fluctuante et interstitielle activant le cadre de la ville existante. (Luc Lévesque)

La Galerie des arts visuels poursuit son programme de conférences portant sur l’art dans les espaces publics en accueillant Luc Lévesque architecte et professeur en histoire et théorie des pratiques architecturales au département des sciences historiques de l’Université Laval (Québec).

Le parcours de Luc demeure atypique, son champ de recherche et d’intervention évoluant à l’interface de l’architecture et des arts visuels. En 2000, il participe à Montréal à la création de l’atelier d’exploration urbaine SYN- au sein duquel il a réalisé diverses recherches et interventions. De 1993 et 2000, il conçoit, avec le collectif multidisciplinaire Arqhé, la série d’interventions architecturales multimédias Lignes de site (I à V), une investigation qui se poursuit aujourd’hui dans le cadre des activités du laboratoire interuniversitaire INSERTIO (recherche/création sur l’interstitiel, l’architecture, les arts numériques et la ville) qu’il a cofondé avec James Partaik de l’Université du Québec à Chicoutimi. Membre du comité de rédaction de la revue d’art actuel INTER (Québec), il a dirigé plusieurs dossiers sur l’architecture, le paysage et les pratiques urbaines. En architecture, il a collaboré avec divers bureaux au Québec et à l’étranger, dont ceux de l’atelier Zoom (Québec), de Peter Eisenman (New York) et de Rem Koolhaas/OMA (Rotterdam et New York). Il prépare actuellement, en codirection avec Silvia Serreli (Alghero, Italie), un ouvrage collectif international intitulé Ultralight Urbanism : from spatial practices to territorial project qui traite notamment de l’apport de la micro-intervention à la mise en valeur des territoires habités.


Ce programme de conférences est présenté grâce au soutien du Conseil des arts du Canada
CCFA_RGB_colour_e