La vie radieuse

Une conférence de

Chantal Neveu


 

Rencontre et lecture-performance avec Chantal Neveu dans le cadre du programme de conférences L’Art et l’écrit et du Mois Multi 2017

Dans le cadre d’une suite d’activités portant sur l’art et l’écrit, la Galerie des arts visuels convie le public à un dialogue entre Chantal Neveu et Lisanne Nadeau, directrice de la galerie. Ce dialogue s’accompagne d’une lecture-performance, spatialisée et in situ, de La Vie radieuse, un recueil poétique qu’elle publiait récemment aux Éditions La Peuplade. L’auteure y propose un parcours lucide à la faveur d’un réenchantement de nos rapports au monde. « Avec ce livre, la lucidité est un moteur intrinsèque j’y télescope force et fragilité, vie domestique et politique, intime et collective.» L’approche de Chantal Neveu s’arrime ainsi manifestement à l’axe thématique proposé par Ariane Plante, commissaire du Mois Multi 2017 auquel nous avons le plaisir de participer.

Chantal Neveu nous parle ici de sa pratique d’écrivain et de différentes collaborations interdisciplinaires. Au fil des parcours créatifs qu’elle emprunte, se dessine une proximité certaine avec les arts visuels. Signalons à cet égard sa collaboration au projet LSS d’Ana Rewakowicz et à la série photo Charm, Strange d’Andréanne Michon. La lecture-performance témoignera d’une certaine physicalité de l’écriture et de l’adjacence des pratiques artistiques qui marque la recherche de l’auteure.

Chantal Neveu poursuit son expérimentation littéraire basée sur le scriptage – une méthode de notation plastique « en présence » et « sur place » – qui participe du passage de l’oralité à l’écrit, à la faveur d’une recherche sur la mixité de la langue, d’une poésie littérale, elliptique, polysémique. Elle est l’auteure des livres Une spectaculaire influence (l’Hexagone, 2010), mentale (La Peuplade, 2008), coït (La Peuplade, 2010) et Èdres (É=É, 2005). Signalons de nombreux organismes avec lesquels elle a collaboré pour des projets littéraires interdisciplinaires solos ou collectifs, au Québec et à l’étranger: Laboratoire nouveaux médias OBORO, Société Radio-Canada, Avatar, PÉPLUC/Présence littéraire dans l’espace public canadien, Galerie B-312, les Éditions Contre-mur, Deutschlandradio Kultur Berlin. Elle a contribué à la publication collective Laboratoire parcellaire, une coédition La Peuplade/OBORO (2011). Elle fait partie du groupe de recherche et création Stratégies artistiques de spatialisation du savoir initié et dirigé par Suzanne Leblanc. Outre quelques résidences d’artistes au Québec et en Europe, Chantal Neveu est régulièrement invitée dans le contexte d’ateliers ou de classes de maître en milieu académique, notamment à la University of British Columbia (UBC/Okanagan), en 2014, et à la School Art Institute of Chicago (SAIC), en 2015. Elle collaborait récemment, avec Monique Régimbald-Zeiber, à une publication du Grupmuv, laboratoire de recherche-création rattaché à l’Université du Québec à Montréal.

moismulti