Les Cahiers de la Galerie #7

Les Cahiers se transforment et se déplacent dans l’univers de la toile. Oui, un changement majeur a eu lieu cette année dans l’évolution de notre publication annuelle. Nous vous l’offrirons désormais sous forme numérique et accessible gratuitement. Cette décision ne signifie en rien un désaveu du format papier et nos Cahiers reviendront sous forme matérielle pour des publications spéciales.

Ce passage au numérique nous permet de mieux rencontrer notre mandat universitaire, soit la diffusion du savoir et plus spécifiquement de la recherche-création. C’est donc avec le désir de voir cet outil précieux atteindre un plus vaste public que nous lui accordons désormais une place distinctive en la publiant intégralement sur la toile. Sans compromis sur la qualité graphique, toujours sous la gouverne de nos complices de Paquebot Design.

Dans ce numéro, des auteurs aguerris et de la relève partagent avec nous leur lecture de certains projets qui auront marqué notre programmation 2014-2015: Julia Caron parcourt avec nous l’expo duo de Nathalie Vanderveken et Andréanne Jacques; Lanya De Roy, étudiante au programme d’histoire de l’art, signe un premier article sur Requiem pour un glacier qui avait marqué avec brio notre automne 2014; entre un survol de Banc d’essai et de la première édition du Lab, nous vous proposons un essai de Sylvain Campeau sur le magnifique projet de Nicole Jolicoeur, Toucher sur image (Vibrato); enfin, Alain-Martin Richard signe un texte portant sur Micro Events de Britt Hatzius et Tom Kok, qui fut également de la dernière édition du Mois Multi.